ALBI

PRINCE LEPETIT : SPECTACLE JEUNE PUBLIC ( à partir de 8 ans) vendredi 10/12 à 19h30

Prince Lepetit  raconte la lutte d’un petit garçon qui ne veut pas accepter la réalité telle qu’elle est et qui va s’en construire une nouvelle.

MOBIUS : CIE XY   mardi 29/03 à 20h30 ou mercredi 30/03 à 19h30
 

Un ballet de centaines d’oiseaux si bien réglé et si dense qu’il en éclipse le soleil l’espace d’un instant… 

Les corps s’envolent, soutiennent, plongent et rebondissent toujours plus haut.

Oded et Loric de la Cie XY sont intervenus à TRAJECTOIRES cet été.

Prince Lepetit  raconte la lutte d’un petit garçon qui ne veut pas accepter la réalité telle qu’elle est et qui va s’en construire une nouvelle.

Je vous conseille ce spectacle, petits et grands, je l’ai vu à Auch ; c’est un moment de grâce.béa

CLOWNS THE FIX : Hofesh SHECHTER  mercredi 15/12 à 19h30 ou jeudi 16/12 à 20h30    

Attention, évènement !  Cette création d’Hofesh SHECHTER repose sur deux pièces chorégraphiques interprétées par dix interprètes à la gestuelle ardente, magnétique et contagieuse. Clowns ouvre le programme en dressant un constat sarcastique sur la violence de nos sociétés. La seconde pièce The Fix, toute en énergie retenue vient en contrepoint pour dire que l’on peut se protéger des oppressions extérieures en préservant notre sensibilité, en faisant confiance à nos qualités humaines, la tendresse et l'espoir doivent nous guider.

MILLE ET UNE DANSES : Thomas Lebrun mardi 22 /03 à 20h30 

1001 odes à la diversité et à la transmission.
Danser c’est offrir, débattre, fêter, assumer, construire, déconstruire, émettre, essayer, impulser, proposer… Quoiqu’il en soit… C’est transmettre. Une émotion. Une certitude. Une vision. Une partie de soi. Danser l’humour. La paix. La guerre. L’oubli. L’amour. Hommage chorégraphique à notre monde, si bousculé, écartelé jusqu’à en effacer toute nuance.

TOULOUSE

LES HAUTS PLATEAUX Mathurin Bolze samedi 18/12 à 18h30
ou dimanche 19/12 à 15h30  8€ Théâtre de la Cité

 

Il s’agit d’un voyage géothermique au coeur de notre temps. Passé et futur fusionnent pour proposer un présent d’une rare intensité, irradiant de plaisirs, de sensibilités et de forces. C’est une invitation à cheminer au travers de toutes les questions importantes de notre temps. Un suspend, le point haut de la parabole, là où tout est possible. On ne sait plus si on s’envole ou si on tombe, si on avance ou si on recule. Aucune réponse au bout du chemin, juste de la joie et du courage pour reprendre la route de l’existence, dans notre monde plein d’incertitudes et de beautés.

CAMPANA : Cirque TROTOLLA jeudi 23/09 ou samedi 25/09  à 20h30 L’Usine Tournefeuille 8€

Dans Campana, la cloche sonne et le temps passe, inexorablement…  Deux interprètes fascinants et terriblement attachants nous ouvrent un monde merveilleux d’exploits et de petits riens, d’instants furtifs où une mimique, un regard ahuri ou un dos vouté nous arrachent autant de rires que de larmes

ANY ATTEMPT : Jan Martens jeudi 14/10  à 19h30 Théâtre de la Cité   12€                           

L’époque que nous vivons se définit par un refus d’accepter ce qui était autrefois considéré comme des vérités universelles. Les Gilets Jaunes, Youth for Climate, les manifestations contre les politiques de Trump, les marches des femmes : les gens font la grève et descendent dans les rues à la recherche de la vérité, de meilleures conditions économiques, d’une prise de conscience sur le changement climatique, d’une sensibilisation contre l’homophobie, le racisme et les inégalités.

Cette pièce examine principalement les moments où quelqu’un – ou le groupe dans son ensemble – décide d’aller à contre-courant, de s’immobiliser ou de se replier sur les marges.

 XYZ Georges APPAIX mercredi et jeudi  8,9/12  à 19h30 ou  vendredi et samedi 10, 11/12 à 20h30.        
10€ chèque ordre La Place de la Danse

« Tout nous dépasse mais tout passe par nous, corps vivants et pensants et joueurs ».
Georges Appaix

 

XYZ, trois lettres d’un coup pour parvenir à ses fins ! C’est ainsi que Georges Appaix achève joyeusement son abécédaire chorégraphique. Danseur "par effraction" depuis trente-cinq ans, celui qui aurait pu devenir ingénieur en arts et métiers, a préféré faire valser les lettres et les gestes, inventant une danse à part, au style si reconnaissable.

Au fond, ce qui nous meut et nous émeut depuis toujours chez Appaix, c’est avant tout l’élan et la vitalité qui passent par les corps.

APAIX.jpg